Saviez-vous que votre cœur à des neurones et qu’il réagit aux stimulis extérieurs avant votre cerveau ? Avez-vous conscience que si vous calmez physiologiquement le rythme de votre cœur, vous calmerez également votre mental et votre corps tout entier ? La cohérence cardiaque augmente la synchronisation entre le cœur et le cerveau, et ainsi la performance cognitive et l’intelligence émotionnelle. Découvrons ensemble les bénéfices de la pratique de la cohérence cardiaque au quotidien.

Notre cœur, ce chef d’orchestre

Notre cœur a la capacité d’accélérer ou ralentir afin de s’adapter à son environnement. Il le fait sans cesse sans que nous en ayons conscience car il fonctionne sous le contrôle du système nerveux autonome, partie de notre système nerveux qui gère les fonctions automatiques telles que la digestion, la régulation de notre température corporelle et la fréquence cardiaque.

Ce système est divisé en deux parties : le système nerveux sympathique qui augmente la fréquence cardiaque (accélérateur). Et le système nerveux parasympathique qui la diminue (frein). La fréquence cardiaque est donc influencée par les émotions que nous ressentons

La respiration est en lien étroit avec l’activité du système nerveux. Ainsi lorsque l’on expire, on stimule notre système parasympathique ce qui a pour effet de ralentir notre rythme cardiaque. En revanche, à l’inspiration on inhibe le système parasympathique ce qui produit une accélération du rythme cardiaque.

Le cœur a donc son propre système nerveux, mais ce n’est pas tout ! Il émet un champ électro-magnétique, qui selon les études menées par Gary Schwartz, serait 5000 fois plus puissant que celui émis par le cerveau. Chez le fœtus le cœur commence à battre avant même que le cerveau ne soit formé (au bout de 3 semaines environ alors que l’activité électrique du cerveau débute à 5/6 semaines).

Il existe également au sein du cœur un certain nombre de structures neuronales organisées sous forme de plexus. Des circuits neuronaux locaux au sein de ganglions intracardiaques permettent l’intégration et le traitement d’informations nerveuses assurant la modulation de la fonction cardiaque. Selon les nombreuses études réalisées sur le sujet, notre cœur réagirait avant même notre cerveau.

La cohérence cardiaque, c’est quoi ?

La cohérence cardiaque est une pratique respiratoire lente et précise utilisée pour la gestion du stress et des émotions qui entraine de nombreux bienfaits sur la santé physique, mentale et émotionnelle. Cette technique a été mise en avant en France par David Servan-Schreiber.

Véritable technique physiologique de contrôle du stress, la cohérence cardiaque nous permet d’agir sur le rythme de notre cœur. Elle nous permet d’apprendre à respirer lentement, régulièrement et amplement. En contrôlant la fréquence ainsi que l’amplitude des inspirations et des expirations, la fréquence cardiaque devient plus régulière.

Lorsque le cœur bat avec régularité, il se synchronise avec le cerveau créant une cohérence dans le système nerveux, ce qui améliore nos fonctions cérébrales et nous permet de nous sentir plus créatifs, plus concentrés, plus équilibrés, rationnels et dans de bonnes conditions pour apprendre. Ainsi, en apprenant à réguler consciemment notre rythme respiratoire et par là-même notre rythme cardiaque, nous influons sur le fonctionnement du système nerveux autonome qui réduira la production de l’hormone du stress (taux de cortisol).

Comment pratiquer la cohérence cardiaque ?

La cohérence cardiaque peut être obtenue de plusieurs façons. La technique la plus utilisée et la plus simple consiste en une pratique extrêmement simple et rapide :

  • Inspirez pendant 5 secondes
  • Expirez pendant 5 secondes
  • Pendant 5 minutes
  • Trois fois par jours

Quels sont les bénéfices de la cohérence cardiaque ?

En plus d’être simple, cette technique est extrêmement efficace et les preuves scientifiques compilées par le HeartMath Institute sont fascinantes. Voici les bénéfices de la pratique de la cohérence cardiaque :

  • La cohérence cardiaque favorise l’équilibre hormonal, et notamment la baisse de la production de cortisol, hormone du stress responsable de l’anxiété et du stress. On ressent une sensation immédiate de bien-être.
  • La cohérence cardiaque augmente la synchronisation entre cerveau et le cœur, influence la performance cognitive et l’activité des ondes cérébrales alpha. Elle accroit les capacités d’attention et de concentration.
  • La cohérence cardiaque est associée aux émotions positives et stimule le système immunitaire et augmente dans des proportions très importantes la taux de DHEA (hormone de la jeunesse), qui peut aider à ralentir le vieillissement.
  • La cohérence cardiaque réduit la douleur, diminue la réactivité émotive, apaise les troubles du sommeil et harmonise l’ensemble des systèmes du corps.
  • La cohérence cardiaque procure de meilleurs échanges énergétiques entre individus, par une meilleure synchronisation des champs électromagnétiques émis par le cœur.

La cohérence cardiaque, au service des Méthodes PEAT

Dans les Méthodes PEAT, la cohérence cardiaque est utilisée afin d’accélérer le rétablissement de l’harmonie cœur-cerveau, qui est une manière de se mettre en cohérence intérieure, en état d’unité.

L’apprentissage de la cohérence cardiaque va nous permettre d’accéder plus facilement à un état unifié et ainsi accélérer notre développement spirituel. Plus nous pratiquons la cohérence cardiaque, plus nous réalisons que notre essence fondamentale est cet état de cohérence à partir du cœur.

Pour plus d’information sur la pratique de la cohérence cardiaque dans l’usage des Méthodes PEAT ou pour toute autre demande d’information, n’hésitez pas à nous contacter !